CMPB
CMPB

Index plan du site


Thouars : le Toarcien stratotypique
->france.php Plan du site

Attention ! Tous les sites décrits sont des propriétés privées ou font partie de domaines publics règlementés ( réserves naturelles, domaines forestiers,... ). Une autorisation préalable à toute visite ou fouille est bien entendu absolument obligatoire.

Coordonnées


Description - Géologie
haut de la page

Par Phil Cooreman.

Merci à Luis Linares.

La carrière de Thouars, bien connue parmi les paléontologues pour être le stratotype de l’étage Toarcien, manquait encore à notre culture paléontologique. Cet étage de la fin du Jurassique inférieur est fort répandu en Europe occidentale et nous avons eu la possibilité d’en étudier un peu partout des affleurements. Citons le sud d’Arlon (lors des travaux de l’autoroute) qui livra des dalles de “Schistes-cartons” à ammonites aplaties, Bascharage au sud du Grand-Duché de Luxembourg (réputé pour les mêmes strates), Fresnay-le-Puceux et Feuguerolles dans le Calvados (beaux blocs à ammonites non déformées) et Belmont-Val d’Azergues près de Lyon qui est un des sites les plus réputés pour le Jurassique inférieur.

Le départ fut très matinal, vers 5h plus précisément, ce qui nous permit d’affronter le périphérique parisien (de sinistre réputation) de manière plutôt sereine. Il faut bien dire qu’en le passant un jour férié (hors saison) vers 8h du matin, l’on y rencontre pas grand monde. Il suffit alors d’emprunter l’autoroute A3 vers Bordeaux-Nantes, et après un petit quart d’heure on arrive sur l’A10 vers Tours et Poitiers ce qui nous amène en environ 5h30 à l’orée de la bonne ville de Tours. Il suffit de rester sur l’autoroute jusque Mirebeau et de prendre ensuite la route nationale vers Thouars, soit encore une bonne heure de route.

Cette carrière, assez difficile à trouver, est la seule qui permette d’échantillonner le Toarcien “stratotypique”. C’est à dire que cet étage du Jurassique inférieur a été décrit ici même dans les années 1850 par Alcide d’Orbigny. Depuis un parc géologique du Toarcien a été créé dans les environs de Thouars, et bien entendu les fouilles y sont interdites.

Cette grande carrière exploite une roche volcanique très dure ressemblant à notre “porphyre de Quenast” et utilisé pour la confection de granulats.

Cette roche volcanique est recouverte par un conglomérat de la base du Jurassique, du Pliensbachien pour être précis, qui est apparemment azoïque.

Le Pliensbachien est lui-même surmonté de dalles jaunâtres du Toarcien. Ces dernières contiennent un véritable “pavage” d’ammonites qui peuvent atteindre une quarantaine de centimètres de diamètre. L’extraction des blocs à la barre à mine et leur clivage à la masse est assez payant. Le sommet de la coupe est constitué d’une argile terreuse contenant de nombreux rostres de bélemnites et de fréquentes ammonites de toutes les tailles (à coquille calciteuse généralement conservée) toutes dégagées qui s’y ramassent avec la plus grande facilité. Néanmoins il faut un petit temps pour adapter sa vue aux fossiles recouverts de boue séchée ou non ! La meilleure preuve en est que votre serviteur a eu la chance de ramasser une belle vertèbre d’Ichthyosaure (Ophthalmosaurus sp.) qui trainait bien obligeamment toute nettoyée sur un tas de terre à côté duquel tout un groupe est passé sans la voir...

Les fossiles les plus fréquemment rencontrés sont :

Brachiopodes : Rhynchonella sp.

Bivalves : Coelastarte sp., Ostrea sp., Pleuromya sp., Pholadomya sp.

Bélemnites : Acrocoelites sp., Passaloteuthis paxillosus, Salpingoteuthis acuarius, Dactyloteuthis digitalis (Collection Luis Linares)

Ammonites : Dactylioceras commune, Harpoceras falciferum, Harpoceras exaratum, Hildoceras bifrons, Pseudogrammoceras fallaciosum, Haugia variabilis, Grammoceras thouarsense, Hammatoceras insigne.

Nautiles : Cenoceras sp.

Reptiles : Ophtalmosaurus sp. (vertèbre)

thouars - carrière
Carrière de Thouars (photo et coll PCN).

On peut voir les dalles jaunâtres du Thoarcien partiellement éboulées du sommet de la carrière. Le front de taille mesure environ 8 m de hauteur.

Bloc à Harpoceras (photo et coll PCN).

Ces grandes ammonites non déformées sont très communes !

Ophthalmosaurus sp. - Toarcien (photo et coll PCN).

Vertèbre de reptile marin Ophthalmosaurus sp. trouvée en surface d'un tas d'argile ! Son diamètre est de 7 cm.

Harpoceras falciferum, Hildoceras bifrons et vertèbre d'Ichtyosaure (photo et coll PCN).

La plus grande ammonite mesure 18cm de diamètre.


Voir aussi (Liens internes)
haut de la page

Id
Liens
Remarques

Vues aériennes
haut de la page

cliquez sur les photos pour les agrandir.
© Photos : MJX, sauf indication contraire.


Vues panoramiques
haut de la page

cliquez sur les photos pour les agrandir.
© Photos : MJX, sauf indication contraire.


Photos
haut de la page

cliquez sur les photos pour les agrandir.
© Photos : MJX, sauf indication contraire.


Base de données : Fossiles
haut de la page

cliquez sur les photos pour les agrandir.
© Photos : MJX, sauf indication contraire.


Harpoceras falciferum , Hildoceras bifrons , vertèbre d'Ichthyosaure

Toarcien
(photo & coll PCN)

Hildoceras bifrons , Harpoceras falciferum , vertèbre d'Ichthyosaure

Toarcien
(photo & coll PCN)

Ichthyosaure (vertèbre) , Hildoceras bifrons , Harpoceras falciferum

Toarcien
(photo & coll PCN)
?
vos photos ?

Base de données : Minéraux
haut de la page

>cliquez sur les photos pour les agrandir.
© Photos : MJX, sauf indication contraire.


Vieux machins
haut de la page

Ancien
Actuel

Liens divers
haut de la page

Merci de nous communiquer erreur et/ou nouveau lien.

Id
Liens
Remarques



top

Les Jauniaux sur le net

 

© CMPB